Accueil 2nd tour Arrivé en tête du premier tour des élections municipales, Eddie Ait fait un point de situation avant le lancement de la campagne électorale du 2nd tour fixé au 28 juin.

Arrivé en tête du premier tour des élections municipales, Eddie Ait fait un point de situation avant le lancement de la campagne électorale du 2nd tour fixé au 28 juin.

0
0
122
PHOTO OFFICIELLE EDDIE AIT

La crise sanitaire a mis en suspens le second tour. Une situation particulière.

La pandémie a mis sous tension notre quotidien. Aussi, nous avons fait le choix, dès le lundi 16 mars, de suspendre les communications électorales le temps du confinement.

Même si notre campagne a été mise en suspens, notre collectif écologiste et citoyen n’est pas resté inactif.

Pendant le confinement, notre collectif est resté plus que jamais fidèle à ses valeurs humanistes, altruistes et démocratiques. Comme beaucoup d’autres citoyens, nous nous sommes investis pour le bien commun et le soutien aux personnes vulnérables (réseau solidaire dans les quartiers, collectes alimentaires, soutien aux soignants, aux forces de sécurité et de secours, distribution de visières de protection…).

Nous avons également sollicité le maire sortant pour apporter notre aide à la Ville de Carrières-sous-Poissy (page officielle) et notamment pour la préparation et la distribution des masques et des paniers alimentaires aux habitants. En cette période de crise inédite où le rassemblement républicain aurait dû être la règle, nous n’avons eu que le mépris en réponse. Une situation particulièrement dommageable.

Quand la campagne électorale reprendra, elle ne sera plus la même.

De formidables chaînes de solidarité ont vu le jour, nos habitudes ont changé, nos relations humaines et sociales aussi. L’économie locale et la démocratie locale prennent tout leur sens dans ces périodes de tension.

Nous devrons plus que jamais nous battre pour la sauvegarde de nos services publics et pour engager la transition écologique au niveau communal. Nous devrons réinventer notre manière de consommer et de nous approvisionner en local. Et nous devrons aussi réinventer la solidarité locale pour ne laisser personne de côté.

Toutes ces idées, que nous défendions déjà dans notre projet municipal avant cette pandémie, prennent aujourd’hui tout leur sens.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par agirpourcarrieres
Charger d'autres écrits dans 2nd tour

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ce dimanche 28 juin, nous comptons sur vous !

Carriéroises, Carriérois,  Une campagne municipale c’est avant tout une aventure humaine. …